are-you-ready

Zimlya : entre Terre et Voix

Trois territoires, trois albums, trois musiciens, une chanteuse : le groupe Noëmi Waysfeld & Blik nous revient avec Zimlya – la « terre » en russe – pour explorer l’exil intérieur qui, sans pays ni frontière, se propose comme une traversée des existences transcendées.

Après deux premiers albums – Kalyma et Alfama – Zimlya achève le triptyque de ce voyage à travers le yiddish, le russe et le portugais au bout desquelles surgit la langue familiale et émotionnelle : le français.

testimonials

Vidéos

our-service-three

Tournée Zimlya

created-by-experts

Noëmi Waysfeld & Blik

A l’horizon de Noëmi Waysfeld et de son groupe Blik : l’Est, les mélodies poignantes des prisonniers sibériens, la saudade portugaise. Mais s’ils transportent des images chargées d’émotion et d’histoire, pas question pour autant de tomber dans les clichés : le groupe construit et déconstruit les thèmes, pour parler au coeur et à l’intelligence.

Quitte à défriser les puristes, Noëmi Waysfeld & Blik fait souffler un vent juvénile sur les nouvelles musiques d’Europe de l’Est, quelque part entre les rondes mystiques de David Krakauer et le chant théâtral d’Ella Fitzgerald

Noëmi Waysfeld
Noëmi Waysfeld

Noëmi Waysfeld

Chant
Thierry Bretonnet
Thierry Bretonnet

Thierry Bretonnet

Accordéon
Florent Labodinière
Florent Labodinière

Florent Labodinière

Guitare
Antoine Rozenbaum
Antoine Rozenbaum

Antoine Rozenbaum

Contrebasse
Noëmi Waysfeld

Noëmi Waysfeld

Chant
Thierry Bretonnet

Thierry Bretonnet

Accordéon
Florent Labodinière

Florent Labodinière

Guitare
Antoine Rozenbaum

Antoine Rozenbaum

Contrebasse
our-price

Images

Noëmi Waysfeld & Blik Live
Noëmi Waysfeld & Blik @ La Cigale Guest David Krakauer
Noëmi Waysfeld & Blik @ Radio France
Noëmi Waysfeld & Blik @ L’Olympia pour Radio France
Zimlya
Alfama
Kalyma
Noëmi Waysfeld
Noëmi Waysfeld
Florent Labodinière
Antoine Rozenbaum
Thierry Bretonnet
what-we-do

Alfama (2015)

Invités : Sarrah Nemtanu : Violon // David Enhco : Trompette // Guillaume de Chassy : Piano

Au départ, il ne s’agissait que d’une intuition musicale.

Qu’y a-t-il de commun entre le chant des femmes lisboètes et celui des veuves polonaises ?

Elles chantent l’homme parti trop loin, au delà des mers, enlevé par les guerres. Elles en gardent une même volonté de se tourner vers Dieu, la mer ou elles-mêmes, de guérir leur cœur par la catharsis ou tout simplement aspirer à vivre malgré tout, malgré le désespoir. Le parallèle entre Kalyma et Alfama s’avère d’ailleurs savoureux : alors que dans Kalyma, l’homme prisonnier russe en appelait vers la nature, la mère Patrie, la figure féminine; dans ce deuxième album, c’est la femme qui se tourne vers les éléments avec un mysticisme encore plus appuyé.

Le groupe a déjà commencé à travailler sur le troisième opus qui clôturera ce triptyque de chants d’exils : un autre « blues déraciné », celui de ces migrants russes arrivant en Amérique et la mélancolie de ceux qui sont restés sous le joug de la censure soviétique.

work

Kalyma (2012)

Invités : Sonia Wieder Atherton : Violoncelle // David Krakauer : Clarinette

Les chants des prisonniers sibériens méritent qu’on s’y attarde un peu plus en longueur.

C’est Noëmi qui aura fait découvrir au groupe l’incroyable histoire de cette sorte de « blues du goulag » né dans les confins peu riants de l’ex URSS. Elle aura emmené Antoine, Florent et Thierry, de sa voix de conteuse, sur les pas de Dina Vierny, l’une des rares privilégiées « de l’Ouest » à avoir été en contact direct avec les premiers rescapés, des prisonniers de droit commun rentrés de Sibérie pendant la période d’ouverture, sous Khroutchev. A Moscou, Dina Vierny, celle qu’on appelle la « muse de Maillol » entend ces chants emplis d’une terrible rage rentrée. Les apprend par coeur, pour que le monde sache-il eût été difficile de faire passer de quelconques enregistrements à la douane. Rentrée à Paris, elle pose sur bande ces morceaux-témoignages en une grande soirée, avec ses amis poètes russes déchus. Au passage, elle rajoute quelques arrangements légers, une guitare, une contrebasse, à ces voix nues.

C’est cet enregistrement, sorti sur vinyle en 1975 et présent dans la discothèque familiale, que va faire découvrir Noëmi à ses camarades, immédiatement conquis. Désormais, c’est sur scène qu’elle présente ces textes oubliés aux spectateurs, des textes de révolte à l’argot russe si poétique.

Le groupe, lui, s’approprie ces cris de révolte et d’espoirs (parce que le sourire reprend toujours le dessus) avec une formidable boulimie d’aventure, utilisant les idées musicales d’aujourd’hui pour les faire siens.

contact

Recevez notre newsletter !



Contactez-nous !

 

LES ARTISTES : artistes@noemiwaysfeld-blik.com

LA PRODUCTION : production@noemiwaysfeld-blik.com

LE BOOKING : booking@noemiwaysfeld-blik.com

BOOKING ALLEMAGNE AUTRICHE SUISSE :
Régine Burk : regine.burk@burk-artist.de +49 (0) 911 – 7 66 18 62